AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
#PRAYFORPARIS
n'oubliez pas de voter et de remonter le sujet sur bazzart.

 
 ☆ i'd have like to be invisible, this time.
www.matincalme.forumactif.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
je succombe à la tentation
avatar
messages : 176
Mer 11 Nov - 23:16
Soleil voilé, qui disparaît dans l'horizon, qui se dissimule derrière les grands immeubles à l'apparence colossale. Les coups de dix-neuf heures ont sonné, les plus paresseux sortent de leur tanière, les plus courageux traînent des pieds en faisant valser leurs contrats plus loin. Soupirs qu'on laisse échapper entre deux lippes qui font la moue, on lève les yeux au ciel en se demandant ce que la soirée nous réserve de pire que la journée que l'on a dû supporter. Le cou craque, une fois à gauche, une fois à droite, on s'étire et on secoue rapidement le crâne pour essayer de balayer tant bien que mal les maux et cette fatigue qui engourdie les membres. Elle, elle observe ces pauvres gens qui ne prennent plus de malin plaisir à vivre. Elle vagabonde dans les rues et ruelles, allées bondées par les corps qui ont vendu leur âme pour une profession qui n'a pas l'air de leur plaire. Haussement des épaules, elle est consciente du fait que certains n'ont pas le choix et qu'ils doivent prendre ce qui leur est proposé. Pas comme elle, elle qui décide, elle qui se permet de refuser parce qu'elle sait qu'il y aura toujours un amas de billets qui la suit. Elle déambule, évite les silhouettes qui ne prennent plus la peine de s'écarter, dégaine cet appareil photo qu'elle a souvent autour de son cou. Les mines moroses qu'elle photographie rapidement, discrètement sans se faire prendre, souvenir des temps maussades de ceux qui ne sont pas satisfaits du train de vie quotidien qu'ils mènent. Elle lève les yeux, cœur qui manque un battement, aperçoit l'individu. Carrure qui n'est que familière, élancée, cheveux bruns, elle le reconnaît comme si elle l'avait côtoyé de nombreuses fois. Alors que non. Lui, c'est Le Fautif qui lui a cassé le bras, mais aussi Le Beau. Comme l'amourette dépassée qu'elle n'arrive pas à atteindre, le bout des doigts qui ne frôlent même pas l'objectif. Crush, coup de cœur, parmi tant d'autres. Elle ne peut s'empêcher d'étirer les lippes, sourire qu'elle ne dissimule pas, mesquinerie aux bords des lèvres et les iris qui s'attachent au dos de la personne qu'elle se met à suivre à la trace. Profiler dans l'âme, furtive, elle essaie de jouer sur cet atout qui n'est pas le sien, celui de la décence, de la retenue et de l'effacement. Un cliché, un second. Petite pause dans les séries, elle peine à suivre, l'attention attirée par des bruits qui lui font tourner le faciès, et elle reprend. Paramètres de l'appareil qu'elle a changé entre temps, mais ça, elle l'a oublié. Le bruit strident que l'on entend à des kilomètres quand elle appuie sur le petit bouton, le flash qui aveugle dans la pénombre et les passants qui se retournent vers elle, les sourcils froncés. Eux, ils doivent se demander qui a été la cible. Elle déglutit. Croise tout ce qui peut se croiser pour que lui, n'ait pas été interpellé par la lumière qui a surgit dans son dos, ou le déclic de l'appareil à la prise de la photographie. Elle baisserait presque la tête, mais son menton reste droit et elle fait comme si de rien n'était. A relâché l'objet d'entre ses paumes, le laisse pendouiller autour de son cou, et fait mine de regarder ailleurs en marchant doucement. Si seulement c'était aussi simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
je suis antipatique
avatar
messages : 211
Jeu 12 Nov - 0:07
taehyun arpente les rues de sinchon à grand pas. il vient de passer une journée épuisante en cours et autant dire que la simple idée de se poser sur son canapé le réjouis. le regard cloué sur son smartphone, il test une potentiel futur application pour la énième fois. il l'a scrute dans les moindres recoins, cherche à localiser le moindre bug. taehyun, partout où il va, il travaille. d'une manière ou d'une autre, il finit toujours les yeux scotchés sur un écran, à analyser, à coder. alors surement qu'il bouscule certaines personnes qui jurent sans qu'il n'y prête aucune attention, surement qu'il passe au rouge alors qu'il devrait attendre que le bonhomme vert décide de montrer le bout de son nez. face à son smartphone, il oublie qu'il marche dans la rue. qu'il devrait tout simplement le ranger et faire un peu plus attention au monde autour de lui, qui défile à toute vitesse eux aussi. pourtant il y a ce bruit, puis ce flash qui suit quelques secondes plus tard qui le force à lever la tête. il tourne sur lui même pour faire face à une femme - si elle en est vraiment une, agissant de façon suspecte. il prend un certain temps à la reconnaître, l'insupportable. deux clignements des yeux, si ce n'est plus. un certain laps de temps lui était nécessaire pour que sa mémoire puisse recoller les morceaux et enfin faire le lien entre cet individu qui se tenait près de lui, innocemment, et ses souvenirs. il pensait pourtant en avoir finit avec elle, il y a des semaines de cela. il avait caresser la douce idée de ne plus avoir à la supporter, de ne plus avoir à courir à ses moindres réclames. comme si causer son inaptitude à utiliser son bras pendant quelques semaines l'avait par la même occasion enfermé dans un rôle d'esclave. son regard a vite trouvé appuis sur l'appareil photo qui entouré son coup et il n'a pas mis bien longtemps avant de comprendre d'où provenait ce flash. l'air désabusé - parce qu'il l'était, il jure entre ses dents avant de finalement poser son regard sur l'innocente, qui trace sa route comme si rien n'était arrivé. à quoi tu joues ?, il ose espérer l'espace d'un instant que ce flash ne lui était pas destiné. qu'elle essayait tout simplement de prendre autre chose en photo, histoire de ne pas la laisser tomber si bas dans son estime. mais la réalité lui frappe à la tête et, bien qu'absurde cela soit-il, il l'imagine bien s'amuser à jouer les paparazzis le temps d'un instant, comme si elle n'avait pas d'autres chats à fouettés.

_________________

Dès ce moment, le doux espoir a remplacé la cruelle inquiétude. J'aurai cette femme, je l'enlèverai au mari qui la profane, j'oserai la ravir au Dieu même qu'elle adore.
☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
je succombe à la tentation
avatar
messages : 176
Jeu 12 Nov - 1:06
Elle aurait bien aimé pouvoir se dissimuler dans la foule. Elle aurait aimé réussir à se faire toute petite, se mêler dans les jambes des individus qui marchent si rapidement qu'ils ne feraient pas attention à la petite bête qu'elle serait. Elle aurait aimé pouvoir mettre ses deux mains face à son propre faciès en espérant qu'elle disparaisse si elle en faisait ainsi. Elle sait que ce n'est que peu probable pour ne pas dire complètement impossible, et pourtant elle essaie. Elle avance d'un pas léger, l'air candide que l'on peut traduire de ses traits détendus, le faciès qui tente de ne pas montrer cette légère gêne qui lui fait doucettement brûler les pommettes. Elle, elle n'a pas l'habitude de prendre des clichés d'individus, contre leur gré. Ou du moins, sans en avoir demandé la permission au préalable. Et elle est encore moins habituée au fait de se faire prendre la main dans le sac, peu importe le contexte. Alors elle ne sait pas vraiment comme réagir. Se mettre à genoux pour s'excuser convenablement ? Ou passer son chemin comme si aucun mal n'avait été commis ? Elle opte facilement pour la seconde option, choix bien plus facile pour celle qui a l'excuse difficile. Et finalement, voix qui l'interpelle. Ça fait vibrer son intérieur, elle serre la mâchoire et les poings, les sourcils froncés. A quoi est-ce que je joue ? Les épaules se haussent, la mine prend cet air naïf alors que ses iris se plantent dans ceux de l'homme. C'est presque envoûtant, presque déstabilisant, mais elle se rappelle qu'elle a dû connaître pire. Ce ne sont que deux prunelles, elle peut les surmonter quand bien même ça reste perturbateur. Le visage laisse le rictus fendre les lèvres, les mains se referment sur l'appareil photo. « Je n'joue pas. » qu'elle articule avec aisance, le menton légèrement relevé comme pour montrer une certaine confiance en elle, confiance dissipée cependant. Quand le mensonge se dit, on le voit sur elle. Les doigts qui s'entremêlent, le front qui laisse apparaître l'ombre de quelques rides. « C'est pour un projet scolaire. » Fabulation tissée sur le vif, elle continue sur sa lancée. « Le but, c'est de prendre le beau. » Assurance dans les mots, simulacres gros comme le monde. « Mais vous, apparemment, ça vous amuse de gâcher tous mes clichés. » qu'elle énonce, pique lancé volontairement pour titiller la personnalité au grand tempérament, comme pour dire que lui, il n'est pas beau et qu'il fait tâche sur chaque image mémorisée. Si seulement il pouvait voir les photos qu'elle avait prise. Les angles de prises de vue. Et peut-être même des zooms sur des parties indécentes. Elle secoue doucement la tête à l'idée qu'il puisse découvrir les photographies. Non, ça n'arrivera pas. Il ne les verra pas. qu'elle se répète intérieurement comme pour se rassurer des conséquences qui risquent de se répercuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
je suis antipatique
avatar
messages : 211
Jeu 12 Nov - 23:45
il la regarde, la scrute dans les moindres détails, saehee et son air innocent. saehee et son air enfantin. il pourrait presque trouver ça charmant, presque attachant, sa façon de jouer l'indifférente alors qu'elle vient d'être prise sur le fait accomplit. quand il la regarde bien, avec son air innocent, il se serait bien vu jouer avec elle. il se serait bien vu prendre du bon temps en sa compagnie, puis lui faire mal, comme aux autres. mais saehee, elle est chiante. saehee, elle est insupportable. je n'joue pas., qu'elle répond pleine d'aisance dans la voix. il rit par obligation, petit rictus forcé face à la situation qu'il trouve bien pénible. il a l'impression d'être tombé dans l'un de ses mauvais site-com, une mauvaise caméra cachée qui le chasse depuis quelques semaines déjà. mais pourquoi lui ? pourquoi pas quelqu'un d'autre ? il a envie d'lui demander pourquoi elle ne le laisse pas en paix. pourquoi elle continue d'apparaître alors qu'il se passerait bien de sa présence. Mais il lui prouverait qu'elle l'agace et ce genre de gamine, faut les prendre avec des épingles, il l'a apprit à ses dépens. elle laisse entendre que ce n'était pas lui qu'elle photographiait, qu'il n'est pas « le beau », pour qu'elle puisse s'attarder à prendre des clichés de lui. et avec tout le culot qu'elle a, elle lui reproche même d'avoir gâcher certain de ses clichés. pourtant lui, il est pas dupe. ça se lit sur son visage qu'elle a quelque chose à se reprocher, quelque chose à cacher. elle essaie tellement d'agir naturellement qu'elle en perd son naturel. elle en fait trop, toujours trop. il range sa tablette dans son sac, puis il empoigne l'appareil photo dans ses mains. je peux ?, il lui demande - sans vraiment lui demander, avec un regard insistant. j'aimerais bien voir les clichés du beau, que j'ai gâché. histoire de juger par moi même si oui ou non, c'est vraiment du gâchis., il lui sourit avec satisfaction, s'apprêtant à retirer la corde qui entoure son coup pour prendre exclusivement possession de l'appareil. après tout, si elle n'a vraiment rien à caché, elle devrait lui laisser voir.

_________________

Dès ce moment, le doux espoir a remplacé la cruelle inquiétude. J'aurai cette femme, je l'enlèverai au mari qui la profane, j'oserai la ravir au Dieu même qu'elle adore.
☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

☆ i'd have like to be invisible, this time.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La main invisible
» CELLULE INVISIBLE
» [Résolu] [3.5X]Pokemon invisible.
» Pof, i'm invisible
» [Terminé / Mini-Event] Le Mystère du Voleur Invisible (PV Arion)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☆ MATIN CALME ☆ ::  :: est de séoul. :: sinchon.-